Le projet

Angélique Clairand et Éric Massé ont été nommés à la direction du Théâtre du Point du Jour en janvier 2019. Au sein de cette maison de création, à la croisée des scènes découvertes et des grandes scènes de la métropole lyonnaise, ils développent un projet artistique autour d’un théâtre de diversité linguistique qui interroge le réel, explore l’humain et les territoires. Ils ont à cœur d’inventer des projets qui questionnent notre aujourd’hui, créent de nouveaux récits et élargissent notre perception du réel.

 

Le projet artistique pour le Théâtre du Point du Jour s’articule autour des axes suivants :

 

- Une maison de création, un théâtre en partage, où le tandem Angélique Clairand et Éric Massé, les équipes associées (Collectif Marthe et Compagnie Y) et les invité·e·s assureront une présence au quotidien ;

 

- Une programmation innovante dans la diversité de formes et de langues. Ainsi, deux fois par saison, le Théâtre du Point du Jour invite journalistes et artistes à mettre en pièce l’actualité : les Grands ReporTERRES. Équipes artistiques et journalistes mêlent leur vision artistique et expertise documentaire sur un sujet qui agite la société. S’en dégage une expérience scénique hybride, novatrice, qui questionne des sujets de société peu de temps après leur parution dans les médias ;

 

- Les Nomades, programmation hors les murs sur le territoire du 5ème arrondissement qui favorisent la rencontre des publics aussi bien dans leurs lieux de vie que dans des espaces non conventionnels. Ainsi le théâtre se vit dans des centres sociaux, foyers de vie, MJC, bibliothèques, bars, musées, clubs de sport, en garage ou appartement comme au sein d’établissements scolaires ou universitaires ;

 

- Une approche inclusive des publics grâce à l’intégration des habitant·e·s dans les processus de création, mise en place des actions de médiation et développement de projets inclusifs ;

 

- Un développement des projets avec des artistes sourd·e·s et des publics souhaitant découvrir, se former ou maîtrisant déjà la Langue des Signes Française (LSF). Dans ce désir de diversité des langues et langages, nous avons à cœur d’inventer des soirées que ceux qui signent peuvent partager : débats, spectacles, contenu web et réseaux sociaux.